samedi 10 septembre 2011

La vie de château, suite et grrr

La vie de château ça rend fou. Forcément, à se marier entre cousins, on finit par dégénérer. Maman dit qu'en épousant un V. elle a renouvelé le sang. Résultat, on a perdu en débilité ce qu'on n'a pas encore gagné en sagesse. Oui, comme toute transformation, le chemin qui mène à la bonté est un peu long. On espère que dans quelques générations, les arbres et les lapins auront bouffé les vieilles pierres pendant que les marmots auront poussé en tolérance, en dignité, en joie de vivre et en bienveillance. Tout ce qui nous manque encore sans qu'on en ait bien conscience. Je pleure, ça arrive.

1 commentaire:

seb haton a dit…

Il arrive que les dégénérés soient pleins de bonté... mais c'est une manière de faire de la dérision à rebrousse-poil, car en vérité je n'ai pas non plus très envie de rigoler.
Bises et chaleur,
séb h.